Christian Bille cycliste amateur

Christian Bille  >  Vélo  >  Carnets de route  >  2006  >  Février

5 février

Sortie club. Thierry est venu passer me prendre ce matin pour rouler avec le Club. On est parti par la patte d’oie, puis le circuit de Thieux-Cuisy. Adrien et Pierre n’étant pas là c’est maintenant Thierry qui a pris la relève pour me mettre minable dans les bosses. Insupportable !-) Pff, attendez un peu que je ressorte mon arme italienne. Le pauvre Henri a payé les frais de sa façon de rouler. C’est fini le temps ou il était le roi des côtes, maintenant il se fait décramponner par Jean-Louis et Thierry. De retour vers le club je me suis un peu économisé pour tenir le coup dans le Balltrap ou Jean-Louis a allongé un petit 50km/h. On n’a pas bougé les oreilles et sommes restés dans sa roue. J’ai lancé un petit sprint à la fin pour voir si j’avais encore un peu de jus. Pas suffisant pour empêcher le retour de Thierry. Petit sprint solitaire sous le pont de la Nationale. Sprint du pont remporté par Jean Louis.

Compteur Peugeot rouge : 1516km
Compteur Peugeot blanc :
Compteur Mercier : 180km
Compteur Pinarello : 9433km
Km depuis août 2005 : 4129km
Poids : 73kg

12 février

Sortie club. Depuis longtemps Alain a roulé avec nous. Henri s’est mis un peu à réfléchir sur sa façon de rouler (techniquement, non humainement) et il s’est mis un peu à mouliner. Je lui ai transmis quelques idées sur la façon de faire. Pas sur qu’il va appliquer ça de suite, à la piste de Roissy il a déjà mis la plaque pour foncer devant, alors que je suis resté à l’arrière avec Claude et Jean-Louis. On a entamé un tour du circuit Piste Roissy – Mitry-Mory. Puis un deuxième tour plus tonique. Jean Louis s’est mis devant et n’est jamais passé sous la barre des 30km/h. J’ai pigé plus tard ce qu’il avait en tête. Dans le ball-trap je suis passé devant à la fin, Jean-Louis s’est économisé. J’ai remis mon sprint habituel sous le pont de la nationale, puis arrivé au pont je me suis rendu compte de la stratégie de Jean-Louis qui s’est économisé. En arrivant au rond-point avant le pont il a mis en route d’une telle façon que je n’étais même pas capable de suivre sa première accélération. Arf ! Je m’en souviendrais.

Compteur Peugeot rouge : 1516km
Compteur Peugeot blanc : 74km
Compteur Mercier : 180km
Compteur Pinarello : 9433km
Km depuis août 2005 : 4203km
Poids : 73kg
 

En photo mon spad d’entraînement de cet hiver. Peut être bien qu’il va aller à Roubaix.

16 février

J’ai profité du leger mieux du temps pour rouler un peu, on va dire roulotter. Je suis passé chez Cycles Laurent pour mettre une chaîne 10V. Remarqué que la K7 était naze, j’ai donc changé la K7 arrière. Enfin c’est Jean Paul Laurent qui l’a fait, mais on a finassé un étalement aux petits oignon. Comme ça j’ai une K7 niquel pour la montagne quand on va partir en stage aux Pyrenées. Départ à 12 puis 13-14-15-16-18-20-22-24-26. Ca le fait bien. Une crème Jean Paul.

J’avais emmené mes chaussure de vélo et suis parti à l’assaut des bosses de suite. Gambetta-Porte de Bagnolet Porte des Lilas sur les Maréchaux-Parc de Romainville. Je sens bien que je suis pas au niveau de cet été pour ça, mais avec un vélo comme le Casati ça va mieux quand même.

Distance : 20.5km
Total depuis aout 2005 : 4223km

20 au 25 février

20 février 2006

La météo a bien voulu être clémente pour permettre la sortie du lundi, institution bien connue dans le milieu cycliste, avec Thierry. Le lundi c’est bien le lendemain du dimanche, et celui-ci a été néfaste ce coup-ci pour la sortie club. Le vélo sous la pluie froide proche du 0°C, c’est très peu pour moi. Ca m’a particulièrement énervé, j’avais tout spécialement préparé le Casati pour me mesurer un peu à Jean-Louis avec. J’ai même monté les Michelin Pro² Race, qui par ailleurs ont gagné haut la main un test dans un canard allemand. Les pneus avec le moins de résistance au roulement et en plus de ça les plus résistants à la crevaison. Bref.

J’ai retrouvé le 51/39, ça marche vraiment mieux que le 52/42, en tous cas pour moi. Le Casati rend mieux que les Peugeots et du coup j’ai été moins minable que les dernières sorties avec Thierry. Je pouvais de nouveau gagner un peu au sprint, mais dans la Casnave, Pavillon Baltard et la salope de St. Maurice, Thierry est passé devant. Moins que les fois d’avant, mais je manque encore d’entraînement dans les bosses. Globalement je progresse, moins que Thierry depuis le mois de Novembre, mais quand même. On a tourné un peu sur le circuit de Vincennes puis je suis rentré bosser. Mais avant je suis aller poster mes lettres et j’ai profité pour cracher dans la rue Lénine ce qui me restait de mes poumons après St Maurice.

Ca me fait en tout pour aujourd’hui 71km.

Total Août 05-06 : 4294km

23 février 2006
Aujourd’hui pour m’amuser mon Carnet de route écrit en allemand et traduit automatiquement par Google en français. Ca donne de résultats étonnants.

L’original :
Nur mal zum Spass mein RoadBook in Deutsch. Musste heute mal für meine Frau Radkurierdienst machen, habe dann davon profitiert noch bei Laurent vorbeizuschauen. Denn nach Hause. Nach Gambetta hoch gebolzt. Ging ganz gut mit um die 22 bis 23km/h. Denn runter zur Porte de Bagnolet und den „Faux Plat“ der Avenue Gambetta mit Gegenwind mit um die 26km/h. Muss schon sagen der Casati ist ganz grosse Klasse. Könnte man sich verlieben.

Keine grosse kilometer leistung, aber gut gearbeitet. 17km.

La traduction :
Seulement fois à l’amusement mon RoadBook dans l’allemand. devait faire aujourd’hui fois pour ma Mme Radkurierdienst, a alors profité encore avec des Laurent un vorbeizuschauen. Car à la maison. Après des Gambetta haut gebolzt. Le Gambetta avec un gegenwind s’est agi à l’avenue de 22 23km/hème donc le Porte de Bagnolet et les "Faux Plat" autour des 26km/h doit déjà dire le Casati est tout à fait bien une classe tout à fait grande. On pourrait verlieben. Pas de grands kilomètres performance, toutefois bien travaillé. 17km.

Et une deuxième traduction plus tard :
Seulement marque au plaisir mon RoadBook en Allemand. aujourd’hui la marque pour ma Mme Radkurierdienst faire, a profité avec du Laurent devait alors encore un vorbeizuschauen. Car à la maison. Après des Gambetta haut gebolzt. Le Gambetta avec le vent contre a à l’avenue 22 23km/hème ainsi de lui se porte temporairement des Bagnolet, et la "fausse plaque" autour du 26km/horloge doit déjà dire le Casati est tout à fait vraiment une classe tout à fait grande. On pourrait verlieben. Pas grands kilomètres de performance toutefois bien travaillé. 17km.

Total Août 05-06 : 4311km

24 février 2006
Grosso modo 20km aujourd’hui. Je ne sais pas exactement, mon compteur déconne. Vitesse max. 138km/h me parait un peu trop, je les ai vu passer en roulant :)).

Bref j’ai roulé musclé lors de mes déplacements à Paris. Je suis remonté sur le plateau par les pavets de Romainville, histoire de m’habituer pour Paris Roubaix. Je commence à piger comment rouler sur les pavetons, mais ça fait mal aux cuisses, surtout en côte. Arf.

Total Août 05-06 : 4331km

26,27 Février

26 février 2006
Deux tours de la piste de Roissy avec un vent de folie. Contraire à l’aller et favorable pour rentrer. J’ai sauté au départ dans le faux plat du ball-trap, pas réussi à m’abriter correctement derrière Jean-Louis qui a encore mené un train de folie dans le vent froid et la neige tombante. En haut de la piste on a tourné à droite et là du coup vent favorable. Le pied pour rouler. J’ai vu Thierry passer comme une flèche, je ne pouvais pas ne pas sauter dans sa roue. Petite partie de manivelle avec relais pour retourner sur Mitry pour entamer un deuxième tour. Vitesse maximale 49km/h. Après le deuxième tour retour vers le ball-trap ou nous sommes restés très sage. Jean-Louis commence à faire attention pour se préserver des forces en prévision du sprint du pont. Et moi je fais gaffe aussi, je n’ai pas envie de me louper encore comme les dernières fois ou j’ai roulé sans compter mes forces, et à la fin plus de jus pour le sprint. Cette fois-ci c’est Jean Louis qui s’est fait enfermer et j’ai disputé le sprint avec Thierry. Eh ben le Casati est une perle, réactif, rendement de tonnerre et sécurisant même quand on allume au sprint. J’ai gagné ce coup-ci. Au retour j’ai emmené Thierry sur la version longue du ersatz du Koppenberg à Romainville.

Sortie : 80km
Total Août 05-06 : 4411km

27 février 2006
Quelques déplacement aujourd’hui à Paris, retour à la maison une fois par Gambetta et la deuxième fois par Ménilmontant. Je ne sais pas pourquoi Ménil mais montant ça je sais.

 20km
Total Août 05-06 : 4431km