Christian Bille cycliste amateur

Christian Bille  >  Vélo  >  Carnets de route  >  2006  >  Juin

1er juin 2006

Encore froid ce matin. Le tout pareil qu’hier, je commence à m’habituer au Peugeot.

Parcouru : 43 km

2 juin 2006

Aujourd’hui enfin il se remet au beau et il fait plus chaud. Nettement moins de vent, du coup je bats mon record pour l’aller. 48 minutes, 26.5 km/h de moyenne (malgré le traffic et une explication avec les Sheriffs). Au retour je passe chez Laurent, donc pas de comparaison possible avec les moyennes des jours precedants.

Parcouru : 45 km

3 juin 2006

Thierry vient chercher son Peugeot pour PR2006. On va a Levallois chez Singer pour causer avec le fils Csuka des pavés, pneus etc. On a prit des Michelin, section 25, mais avec des chambres à air Latex. Au retour petit passage sur la rue du Chemin de Fer (Porte de la Villette) section pavé de 500 m. Puis le Koppenberg de Romainville. Pas pu rester dans les roues de Thierry qui était encore sous l’effet Bourgogne, il monte les côtes un jambe attaché au cadre. Puis séance de montage de pneus 25. Demain on va passer en apné sur les pavés de Parc du Chateau de Versailles pour voir si les vélos et nos cuisses ne partent pas en morceau.

Parcouru : un petit 25 km

Bilan de la semaine

Ca fait la deuxième semaine de suite que je n’ai plus fait une grosse sortie. Il va être temps que je remette ça, enfin ça arrivera bien assez tôt. Pas trop de pèche quand je roule, mais les prochains jours vont être là pour me préparer mentalement à l’affaire et de manger des pâtes , pâtes , pâtes , pâtes , pâtes , pâtes , ...

Km semaine : 230 km
Km depuis aout 2005 : 7400 km

4 juin 2006

Comme decidé depuis un moment c’est aujourd’hui le grand jour ou l’on va reconnaître des pavés dignes de ce nom. Jusque là j’ai toujours pensé que la rue du Chemin de Fer ou le Koppenberg de Romainville était pas trop loins de la vérité, mais d’après le fils d’Ernest Csuka (Axel Singer) c’est tout au plus du pavé en super-état des premiers secteurs pavés vers Valenciennes. Parti avec les Peugeot chaussés de pneus 25 on longe depuis Bagnolet les Bld Maraichaux pour arriver à Levallois. Puis les quais de Seine jusqu’à St. Cloud. De là on monte pour sortir de la vallée de la Seine. Bonne côte que Thierry attaque à une bonne vitesse, je réussi à rester dans la roue, mais les 5 Carbonfuzzis qu’on double nous voient que passer en tchatchant. Queslques coups de culs plus loins et après 40 bornes nous sommes à Versailles, St Cyr puis l’entrée du Parc de Versailles. C’est là que d’après nos sources sont les seuls pavés representatifs de ce que l’on pourra sentir sous nos roues dimanche prochain.

Thierry se jette le premier sur le secteur pavé qui se présente, et surprise ! Ca n’a rien à voir avec la rue du Chemin de Fer. C’est du gros paveton, route défonce en descente. Thierry est déjà loins quand j’arrivé dans la partie en descente la plus dangereuse (là ou il y les trous). Je freine et je regrette de suite, en dessous de 25 km/h tu as l’impression de recevoir des coups de pieds dans les fesses. Donc après les bouts de la route défoncée et la petite intersection, un bout de pavé droit, à fond. Faut chopper le coup de se décontracter, tenir le cintre sans forcer sinon on se fait tellement secouer que l’on a peine à voir des choses avec les vibrations qui montent dans la tête aussi. Penser à lever un peu le cul de selle, sinon on prend des coups dans les bijoux.

Fin du secteur pavé, et arrivé au canal du parc du Chateau de Versailles. On pique un bonne crise de rire, puis vérification des vélos. Les roues n’ont pas de voile, tout est resté sur la machine, même les bidons. Les cintres ont baissé un peu le nez (faudra tout reserrer à bloc avant de partir dimanche). Après ça une bonne gorgée de flotte pour descendre les émotions puis on part à la recherche des autres secteurs pavés dans le parc. Piste de de graviers et de sable. Toujours pas de crevaisons à déplorer, ça tient le choc les pneus de 25 à profil (et avec les chambres à air Latex ça roule pas trop mal non plus). Quelques errements plus loins on retrouve du pavé, cette fois-ci le secteur descend dans un genre de cuvette pour resortir de l’autre côté. On descendre en tout 3 fois ce secteur pour le remonter 2 fois et demi. On commence à prendre le coup. Rouler entre 30 et 35 km/h permet d’avoir un semblant de comfort. En même temps rouler plus vite demanderait un trop gros effort et l’on perdrait la concentration pour bien surveiller les pavé devant soi. Il faut décider assez en avance du trajet à prendre entre les trous. La légère côte en fin de secteur tue les jambes. On est resté sur le 52-18/20 pour cet exercice.

3eme amorce jusqu’à l’intersection avec le premier secteur qui se croisent en fait, puis monté vers la sortie. Pour moi à 15km/h 52-20, ça passe pas mal à cette vitesse à condition de lever les fesses de la selle un peu (faut bien appuyer sur le pédales et tirer sur le cintre en meme temps). Dernière descente du secteur puis remonté et retour vers des routes bitumés. Ca parait facile maintenant. Quelques connards en voiture plus loins, et on est de nouveau sur les Maraichaux pour rouler vers Bagnolet, détour par la rue du Chemin de Fer (pour ma pomme à 38km/h 52-16) en apné sur le secteur pavé. Puis monté du Koppenberg vers le plateau de Romainville. Moi j’explose à moitié, pas assez bu surtout, dernier Sprint rue Louise Michel (faut bien se sortir le doigt du c.. un peu).

Grillades dans le jardin avec Thierry et reréglages des bécanes. Finalement je crois ce n’est pas la peine de metre de la mousse, ni une deuxième couche de Guidoline. Ca secoue tellement fort que je ne vois pas ce que ça pourrait amortir.

Sortie : 100 km
Moyenne : 23.4km/h

5 juin 2006

Ce matin je vais au taf avec le PX10. Moulinage sur le 42-16 tout le long, je roules sans effort sauf dans 2,3 faux plats je mets un peu plus la gomme.

Temps aller : 0:50:38
Moyenne : 25.45km/h

Retour avec le vent dans la figure, tout le long 42-16/18. J’ai vissé un peu dans les faux plats montants sans plus. Porte des Lilas en amorce 42-16 à 27km/h, puis 18,5km/h puis de nouveau 21km/h.

Aller retour : 1:43:52
Moyenne : 24,92 km/h
Distance : 43 km

6 juin 2006

Ce matin encore tranquillos. Mouliné sur le 52-20. Vent 3/4 de face. J’ai appuyé légèrement sur le champignon sur le pont de Levallois, en danseuse 52-18. Sinon toujours entre 30 et 35 km/h. Demain je vais mettre une dernière fois les gaz avant Paris Roubaix pour ne pas oublier ce que c’est. Aujourd’hui focus sur la décontraction et pousser-tirer. On fait ses gammes quoi.

Temps aller : 0:49:28
Moyenne : 25.87km/h

Au retour même punition qu’à l’aller. 52-18/20 gentiment, vent de face comme d’hab’. Traffic de dingue. J’ai vissé à la fin un peu dans les faux plats et la Porte de Lilas 23 km/h 42-18.

Aller retour : 1:42:56
Moyenne : 24,97 km/h
Distance : 43 km

7 juin 2006

Comme prevu pour aujourd’hui, j’ai mis dedans pour l’aller au taf. 52-18 grosso modo tout le long. Malgré le vent défavorable (comme d’hab) et le traffic, une bonne moyenne.

Temps aller : 0:48:19
Moyenne : 26.52 km/h

Faut croire qu’il n’y a que 2 sortes d’automobilistes. Les cons, et les cons irresponsables. C’est Paris qui fait ça ?

Rentré assez rapide, pas à bloc. Porte des Lilas 42-18 tout le long entre 21 et 24 km/h.

Aller retour : 1:38:19
Moyenne : 26,2 km/h
Distance : 43 km

Puis détour par chez le Prez’, remonté de la bosse de Romainville à 22 km/h. Et 10 pitons en plus.

Distance aujourd’hui : 53 km
Poids ce matin : 71,5 kg

8 juin 2006

Aller retour Nanterre à un train de sénateur. Au retour la montée vers la Porte des Lilas à un royale 16 km/h. Pates midi et soir.

Aller retour : 1:52:50
Moyenne : 22,73 km/h
Distance : 43 km

9 juin 2006

Dito qu’hier. Train de sénateur, pas une seule fois la plaque. Mouliner. Retour par chez le dentiste.

Parcouru : 58 km

Bilan de la semaine

C’est bien mieux de rouler quand il fait beau et chaud. La forme est là, on est confiant pour Dimanche. Heureusement que l’on est allé reconnaître du pavé. Comme ça on sait au moins plus précisement ce que nous attend. On sait comment aborder la chose. Décontréeeeeeeeeeeee mec. Si MétéoFrance dit vrai on peut compter sur un vent venant Est sud-est. Donc au pire de travers pour le trajet. Mais comme le parcours est très ondulant à la fin on risque de l’avoir dans la figure pour quelques secteurs pavés. Ca va bordurer aussi. Bref faudra être économe avec les ressources. Mangeons des pâtes.

Km cette semaine : 339 km
Km depuis août 2005 : 7739 km
Poids : on approche des 71 kg

11 juin 2006

Le PX10 sur les pavés de Paris RoubaixParis - Roubaix Le jour J à l’heure H. L’article Paris Roubaix 2006 est au bout de ce lien.

Parcouru : 267 km
Heures de selle : 10:25
Moyenne : 25,67 km/h

12 juin 2006

Aller retour au taf. Duraille. Mouliné sur le 39 avec le Casati. Le PX10 prend des vacances. Au retour j’ai oublié le portable au taf. Porte des Lilas à 14 km/h.

Parcouru : 47 km
Temps trajet : 2:11

13 juin 2006

Ca va un peu mieux. Toujours tout sur le 39. Porte des Lilas 16 km/h.

Parcouru : 43 km

14 juin 2006

Encore un peu mieux. De temps en temps la grosse. Porte des Lilas 19 km/h.

Parcouru : 43 km

16 juin 2006

Aller retour taf, en passant par la Place d’Italie. Dentiste. C’est presque tout revenu. Je sens que les genoux sont un peu sensibles.

Parcouru : 51 km

Bilan de la semaine

Semaine bien remplis. Un but sportif de l’année est derrière moi, l’autre m’attend dans même pas 15 jours. Recuperer était la devise. C’est fait en fin de semaine, grosso modo.

Parcouru : 445 km
Heures de selle : Beaucoup
Km depuis aout 2005 : 8184 km

18 juin 2006

Rallye des Grimpeurs des Cheminots d’Aulnay. Beau soleil et chaud. En l’absence de Henri, de Jean Louis et de Thierry, c’est moi qui empoche le maillot à pois et le maillot vert. Le circuit moins éxigeant que l’année dernière. Pas roulé trop fort, juste dans les côtes j’ai mis dedans. Ca revient, je réussi de nouveau à me tirer sur la gueule.

Parcouru : 110 km
Heures de selle : 4:42:42

19 juin 2006

Aller retour au boulot. Ca roule bien, je mouline sur la grosse 52-18/20. 51 min pour l’aller. Au retour crevaison, et chambre à air de secours crevé aussi. Le voyage dans la saccoche de selle de Cambronne à Roubaix lui a pas fait du bien. J’ai réussi à faire mes 5 km à vélo avec le pneu avant à plat, obligé sinon le magasin allait fermer. Nanterre, Bagnolet à pied très peu pour moi. Achat de 4 chambres à air et d’un pneu (on est jamais assez prudent). Je gonfle à bloc au magasin, et rentre à bloc aussi. Nanterre centre Bagnolet 45 min. 52-18 tout le long entre 33 et 42 km/h. Porte des Lilas 19 km/h le vent dans la gueule.

Parcouru : 54 km

20 juin 2006

L’aller au taf nickel, je tire la grosse comme je veux. 48 min et des brouettes à 26,1 km/h de moyenne. Mais alors le retour ! J’ai du choper une salopperie. Mal au crâne fievreux, rien dans les jambes. Péniblement rentré en 60 minutes. Douche et au lit.

Parcouru : 43 km

21 juin 2006

Ca va un peu mieux ce matin. Mais je force pas. A midi je vais chez mon Osteo pour me faire remettre le dos et le bassin en place. Retour à la maison impec’ sans forcer. Les voyants sont de nouveau au vert pour Bordaux Paris.

Parcouru : 67 km

23/24/25 juin 2006

Bordeaux Paris. Article à venir

Parcouru : 633,5 Km
Heures de selle : environ 30h
Temps pauses incluses : 53:30:10
Classement : 52

Bilan de la semaine

Malgré la faiblesse provoqué par la Gastro, ça a bien marché. Les jambes au Rendez-vous tous les jours de la cyclo. Je n’ai pas tiré sur l’organisme, fessier impec, recupération va le faire malgré une dernière bourre à la fin ou j’ai roulé au seuil pendant une petite heure.

A la vue des performances dont j’ai été capable pendant les trois jours, à aucun moment j’ai me suis dit "Je suis cramé j’arrêtte", je peux dire que Paris-Roubaix m’a bien servi pour la préparation de Bordeaux-Paris. Non seulement parceque ça a été un 260 bornes, mais aussi que PR2006 a augmenté mon acceptance de la douleur et de la souffrance sur la bécane. On relativise. T’as mal aux jambes, au cul ? Souviens toi des pavés, ça c’est rien :))

Parcouru : 798 km
Heures de selle : Beaucoup
Km depuis aout 2005 : 8982 km

27 juin 2006

J’ai repris le vélo ce matin pour aller au taf. Je force pas, mais je mouline sur la plaque 52-18/20. A mon étonnement temps parcours pour l’aller 48:12 min à une moyenne de 26,5 km/h. Je ne suis pas entamé par Bordeaux Paris.

Retour avec le vent dans la tronche. Porte des Lilas 19 à 20 km/h.

Parcouru : 43 km
Temps : 1:40:47
Poids : 70 kg

28 juin 2006

Beau temps. Vent dans la figure et je tire la grosse comme si je n’avais pas fais 630 pitons ce Weekend. Ou alors justement pour ça. En tous cas à l’aller 47:48 min, à 26,6 de moyenne. Nouveau record perso sans forcer en moulinant sur le 52-18. Je commence à me cibler mentalement pour le Clm de Poigny en Octobre. Faut bien un but sportif.

Retour un peu pénible avec le traffic. Et ça pu. Porte des Lilas 19-21 km/h.

Parcouru : 43 km
Temps : 1:40:12

29 juin 2006

Bonne engueulade ce matin avec un scooter. Ca monte l’adrenaline. Et ça pousse sur le vélo en suite :). Faudra s’en souvenir. 49 à l’aller. Plus rapide au retour, surtout la porte des Lilas. 19 à 23 km/h.

Parcouru : 43 km
Temps : 1:40:06

30 juin 2006

RAS, comme d’hab.

Parcouru : 43 km

Bilan de la semaine

A mon grand etonnement je n’ai pas eu de mal pour aller taffer en vélo. Je n’ai pas été entamé de trop par Bordeaux-Paris. Nettement moins que par Paris-Roubaix. Si je dois refaire BPR j’essaierais de faire ça sous les 37 heures. Sinon ça n’a pas beaucoup d’interêt. La forme est encore en progression.

Parcouru : 172 km
Km depuis Aout 2005 : 9154 km