Christian Bille cycliste amateur

Christian Bille  >  Vélo  >  Carnets de route  >  2006  >  Mai

2 au 5 mai

2 mai 2006

Aujourd’hui en avant pour le premier 200bornes de la saison. Le tout avec les spads prévus pour le PR2006 dans la config (enfin presque le Peugeot n’a pas encore le pneus de 25, le Casati si).

Circuit prévu :
Bagnolet - Aulnay sous Bois – Mitry Mory – Juilly – Iverny – Barcy – Etrépilly – Lizy sur Ourcq – Vendrest – Coulombs en Valois – Gandelu – Bussiares – Belleau – Château Thierry – Azy sur Marne – Charly sur Marne – Pavant – Pisseloup – Citry – Saâcy sur Marne – Luzancy – La Ferté sous Jouarre – Jouarre – Signy – Pierre Levée – Haute Maison – Crecy la Chapelle – Couilly Pont aux Dames – Lagny - Bordeaux – Clichy sous Bois – Aulnay – Bobigny – Bagnolet.

Ca donne d’après les calculs un 195km, d’après mon compteur à la fin 203km. Comme il fallait s’attendre, on est parti un chouille trop fort et optimiste, comme des cadets, on a gaspillé un peu nos forces contre le vent dans les côtes et coup de culs qui nous ont emmenés à Château Thierry. Assez souvent sur la plaque audela des 30km/h, on se disant que pour le retour on aura le vent dans le dos. Que nenni, on s’est rendu compte à Château Thierry à l’amorce du retour que les choses n’allaient pas se passer comme ça. Ca m’a filé un coup au moral au départ, les jambes étaient un peu plus lourdes et avec la chaleur qui commençait à monter j’étais un peu moins bien sur le vélo, le second souffle tardait à venir.

Au planning j’avais prévu un peu l’histoire et j’ai tracé le circuit un bon moment dans la vallée de la Marne, mais le vent je n’ai pas prévu. Thierry et moi nous nous relayons dans le vent, et on arrive à La Ferté sous Jouarre pour s’arrêter devant une Boulangerie pour s’empiffrer de pains au chocolat et flans. On fait le plein de flotte et en avant pour affronter de nouveau les coups de culs jusqu’à Crecy la Chapelle. Y en a des bons déjà pour monter à Signy, puis encore un machin tout droit qui tue les cuisses avant la Pierre Levée. Puis logiquement ça descendait jusqu’à Crecy et on a lâché les brides pour rouler un peu. La route un peu chiante jusqu’à Lagny, puis je retrouve les chemins que je connais pour aller à Bordeaux puis la bosse du coins pour monter à Clichy sous Bois, pff dire que j’ai considéré ça l’année dernière encore comme une difficulté. On en a vu d’autres.

Puis on rejoint la piste du canal de l’Ourcq avec un << petit à fond >> sur les pavés, j’ai testé le confort incomparable des pneus de 25. Arf. La bosse de Romainville, le juge de paix à 15-16km/h, pas pire qu’après 2 Ricards. Et avenue Raspail encore assez de jus pour allonger un sprint. On boit 2 litres de flotte chacun et Thierry repart avec son Cinelli à Maisons Alfort, et moi je commence illico à me tartiner de Biafine. Comme un con je me suis encore fait avoir comme un bleu par le soleil.

Résumé de ce 200bornes, c’est fatiguant mais je ne suis pas complètement carbonisé. Je pense qu’en roulant avec un peu plus d’intelligence au départ on peut aller à Roubaix dans les temps que l’on a prévu, à condition de trouver un peloton qui roule à la bonne allure. Faut boire bien plus que l’on a fait, manger bien plus, boissons énergétiques etc … ça va le faire.

Parcouru : 203km
Heures de selle : 8h14
Moyenne : 24,78km/h

 

3 mai 2006

Comme je dois passer chez mes clients j’en profite pour décrasser, j’y vais mollo sur le 39-17. Je mouline, je mouline. Ca se passe bien mieux que je ne croyais. Pas de cuisses en bois en vu.

Parcouru : 20km

4 mai 2006

Aujourd’hui je devais aller voir un client potentiel à Nanterre, là ou j’ai bossé en intérim au mois d’avril. Donc vélo. Manches longues histoire de ne pas trop bronzer encore sur le bras (aïeuuuuuuu). Je commence gentiment pour chauffer et dés que je suis sur les Maréchaux je chausse la plaque 52-16 et j’avance 35 à 40 km/h. Les faux plats me servent à bosser la résistance. Je double un Bus en faux plat montant avec 42km/h. En fait ça va bien. Je finis l’aller en pignon fixe 52-16, au feu rouge pour démarrer 39-16 puis la plaque. Ca marche bien. Au retour je passe par Alex Singer pour leur demander s’ils ont encore des corps de roues libre à visser pour la roue arrière qui va aller à Roubaix. Le corps Regina commence à déconner, Thierry à failli me rentrer dedans quand j’ai pas réussi à changer de braquet en côté (en fait la roue libre ne prenait pas et je tournais dans le vide). Qqs bavardages sur les vélos en cadre acier, pneus, chambres à air en latex et en avant pour rentrer. Je passe par Paris. Le long faux plat de République jusqu’au Métro Père Lachaise sans problème sur le 52-16, puis av Gambetta 39-16 à 21km/h sans faillir jusqu’en haut et plus loin sans relâcher. Dans Bagnolet, le faux plat de l’avenue Gambetta (encore une) en moulinant 39-16 à 26km/h. Ca marche bien, bonnes sensations. Est-ce qu’il faut que je sorte une bouteille de pinard ?

Parcouru : 50km

5 mai 2006

J’ai sorti le Cinelli aujourd’hui pour refaire ma boucle du Parc de Romainville. 2 montées par le Parc. 1 fois 39-19 à 18-20km/h. 1 fois 52-21 en danseuse tout le long depuis le Carrefour, 20-22km/h. Puis la rue Lénine 39-21 assis et un dernier sprint rue Louise Michel sur le 52-17 (46km/h).

Ce n’était pas le meilleur moment de la journée pour rouler, trop de bagnolles dans Romainville.

 Parcouru : 15km
 Temps : 0h45

Bilan de la semaine

Ca roule plutôt pas mal cette semaine. Est-ce que c’est parceque je fais le metier maintenant ? Plus de pinard du tout, une bière par semaine (au club après la sortie, c’est obligatoire). La première fois depuis longtemps que je tiens le rythme dans les côtes avec Thierry.

 Distance semaine : 288km
 Heures de selle : 10H
 Km depuis le 1/08/05 : 6390km

7 au 13 mai

7 mai 2006

Sortie Club avec Thierry ce matin. Les routes sont encore un peu mouillées, et le fond de l’air assez frais après les orages de la nuit. Verdict : jambières et manches longues. Du club direction Ermenonville Senlis en passant par la côte de Plailly (39-19 en moulinant, Thierry dans ma roue, mais c’est pour moi). En bas de la côte crevaison de Thierry à l’arrière.

Puis on continu dans la forêt d’Ermenonville direction Senlis, tout sur la plaque. Chaque petite côte devient un terrain d’amusement pour les cadets que nous sommes pour essayer de passer devant l’autre en haut de la côte. Le coup de cul de la forêt d’Ermenonville c’est pour moi, puis la longue côte c’est pour Thierry. Mais je suis assez content, là ce n’est pas une histoire de dizaines de mètres mais d’une roue ou deux. St. Witz au retour, je me fais avoir comme d’hab’ par le long faux plat en début. Je mets trop gros, et je ne peux plus changer de rythme dans le deuxième virage. Et c’est là que Henri pose une mine cette fois-ci. J’essaie de suivre mais un peu entamé je n’arrive pas à accrocher les wagons surtout que la route ne rend pas du tout et que Thierry et Henri sont passé dans un mano à mano serré. Pff je laisse faire, gardons des forces. On descend St. Witz, on repasse par Vemars et Roissy ou on fait chauffer encore le 52 avec Thierry comme à l’aller.

Le Fret de Roissy, faux plat du Ball-trap. Pierre mène le train, en haut je mets à droite et je flingue, mais Thierry me remonte, on récupère tous les deux un peu, puis je pose une deuxième mine qui cette fois-ci à suffit. Petit sprint sous le pont de la Nationale (46km/h), puis sprint du pont. Cette fois je fais comme j’ai appris.

Devant Henri et Adrien. Puis Thierry, puis moi. Après le rond point Thierry accélère et je saute directement dans sa roue, profite de l’aspi et allonge mon sprint le plus loin possible pour être sur que cette fois c’est bien moi qui l’emporte. Retour au calme et au club. Qqs raisins, une bière et en avant pour se taper la côte de Romainville en rentrant. Comme d’hab Thierry mène le train dans l’affaire, mais comme ça allait bien aujourd’hui je suis resté dans sa roue. On a monté ça en alternant comme il faut (j’ai fais pareil que Thierry, M’sieur) assis et en danseuse entre 20 et 21km/h. Pô mal, suis content, cette fois-ci Thierry ne m’a pas décramponné. Douche, mangare, sieste.

 Parcouru : 112km
 Heures de selle : 4h00

10 mai 2006

Aller - retour Bagnolet Place d’Italie chez mon dentiste. Juste en tournant sagement les pattes.

Parcouru : 15km

11 mai 2006

Sortie avec Pierre sur sa boucle Clichy sous Bois, Lagny, Chalifert, Coupvray, Esbly, Trilbardou, Charny, Le Pin, Courtry, Clichy sous Bois (enfin si je ne me trompe pas). Je n’ai pas trop forcé pour ne pas offenser le Prez’ (nan je rigole, quand on roule ensemble on roule ensemble). Ca marchait bien, beau soleil. Le long faux plat que je monte habituellement (celui après le Café des Violettes) sur le 39-quelquechose, j’ai décidé de le monter sur la plaque, 52-19 à 27 km/h. Ca a tenu, je me suis arraché les derniers mètres avant le rond point en danseuse. Puis la côte de Courtry, derrière 2 cycliste à bloc, m’ont pas décramponné non plus (moi assis, eux danseuse). On est rentré par le canal de l’Ourcq en faisant un peu de tempo 32-35km/h, avec le Prez dans ma roue. La côte de Romainville, comme j’ai déjà tenu une fois à 20à l’heure j’ai refait aujourd’hui 21km/h en haut de la côte en danseuse 39-18 (genre, je me suis pas retourné pour compter les dents). Puis pour finir en beauté un sprint avenue Raspail que j’ai commencé derrière une voiture école que j’ai doublé par la suite. J’ai allongé au delà du Lycée Hénaff, le feu était vert. 53km/h. Peut être qu’un jour je craquerais la marque des 60km/h.

 Distance : 101km
 Heures de selle : 4h01
 Moyenne : 25.2km/h

12 mai 2006

Déplacements en ville. Monté vers Gambetta 39-19 en danseuse à 22km/h. Le reste du parcours en moulinant gentiment. Pas une fois la plaque.

20 bornes

Bilan de la semaine

Pas assez roulé que je l’aurais voulu, mais c’est la vie. Le repos fais partie de l’entrainement et comme à au contraire de Thierry je déteste le Hometrainer ...

A part ça, bonnes sensations. Ca marche mieux sans pinard sur le vélo quandmême. Bouuuuuuuhhhhh !

 Km semaine : 248km
 Depuis 1/08/05 : 6638km

14 au 20 mai

14 mai 2006

Rallye de la Courneuve au programme. On y est allé en quantité, Bébère a roulé avec nous, la première fois depuis que je suis au club. En partant de la Courneuve s’est formé un petit peloton d’un 15aine de cycliste, et on est resté ensemble sur tout le circuit. Le tout dans le coin de Mareil en France. On s’est un peu paumé, fais n’importe quoi, mais en finalité malgré le temps qui était couvert gris et froid humide, une sortie sympa.

A chaque bosse, Henri a mis en route pour tester ce que ça donne en moulinant. Eh oui le facteur s’y met, et ça risque de faire mal aux pattes. Déjà là j’ai du me faire mal aux cuisses pour rester devant, car Henri a décidé de montrer aux gars des autres clubs que le CMA était là. Puis c’est Adrien qui s’est mis à rouler sur une longue ligne droite, j’ai joué avec eux en les emmenant dans ma roue entre 39 et 42km/h jusqu’à rond point qui allait faire office de classement de sprinteur, un peu faussé par la voiture qui arrivait dans le rond point. Mais Henri qui était resté dans ma roue ne l’aurait pas emporté. Puis c’est avec François que nous avons fait le tempo (30km) quelques Sprints et coup de culs plus loin on est arrivé au Ball-trap ou j’ai encore posé une mine en haut du faux plat mais tout le paquet est revenu. Adrien prend un relais, puis je voulais reprendre le relais pour durcir le tempo et faire sauter quelques-uns, mais les gars du CMB et un autre en jaune ont décidé de faire sauter le groupe et c’est l’emballage générale. On essaie de me faire une bordure, je me laisse glisser à l’arrière pour passer à gauche un peu à l’abri, Henri qui passe tout à gauche mais prend trop de vent. Puis arrive le point ou je sens que je peux repasser devant et garder l’avantage. Et c’est Billou qui emporte le Ball-trap pour le CMA. Manquait que Thierry et Jean-Louis pour qu’on s’amuse encore plus. Le sprint du pont a failli ne pas avoir lieu, mais Adrien a bien voulu faire semblant pour me lancer. Maintenant qu’il y a les câbles sur la route, il y a au moins une ligne d’arrivé que je passe à 47km/h.

La côte de Romainville en rentrant à 20km/h comme la semaine dernière sur 39-18. Douche, Poulet grillé, Grand Prix d’Espagne, Sieste.

 Parcouru : 95km
 Heures de selle : 3:42:12
 Moyenne : 26km/h
 Vélo : Cinelli

15 mai 2006

Aller-retour Nanterre pour bosser. J’ai travaille alternativement en moulinant et sur la Plaque (surtout en faux plat montant). Tout le long entre 30 et 39km/h. La côte Pantin Porte des Lilas à 20km/h 39-19 et directe derrière sans relâche 52-16 à bloc sur les pavés de la Porte des Lilas.

 Parcouru : 42,3km
 Heures de selle : 1:47:11
 Vélo : Casati

16 mai 2006

Réjouissances habituelles avec Thierry sur notre boucle. Après échauffement Thierry fait parler le 52 pour changer un peu de façon de travailler avant la Casenave. Je me dis ça aussi, et mène dans la Casenave au train dans les 18km/h histoire de fatiguer un peu Thierry pour qu’il ne puisse pas me laisser sur place quand la rampe à la fin arrive. Po marché. Thierry flingue mais je prends moins de retard que d’habitude, après le rond point je mets la plaque et le rejoins avant le feu. Puis sur les bords de Marne les sprints que je me paie, sauf le premier que je ne dispute pas. Après avoir fais le tempo devant je n’ai pas eu envie, je ne sais pas pourquoi. En revanche les deux suivants sans appel. Baltard pour Thierry, mais je laisse filer un peu plus tard que d’hab’. Pas de sprint à Charenton, ni de tempo dans Saint Maurice dans le faux plat. Saint Maurice même punition je tente d’asphyxier Thierry qui doit se sortir le doigt du ... pour l’emporter d’une roue. Puis une bonne grosse dizaine de tours de manège sur le circuit du Bois de Vincennes. Avec Thierry devant jamais sous les 30km/h, vent dans la gueule dans le faux plat. Une bonne vingtaine de zigotos sur le porte bagages et personne qui voulait prendre un relais je te jure.

 Parcouru : 82,5km
 Heures de selle : 3:02:05
 Moyenne : 27,5km/h
 Vélo : Cinelli

17 mai 2006

Le matin Bagnolet - rue Tolbiac chez le dentiste. Puis Nanterre pour bosser. Tout gentil sur 39-16 maxi en tournant les jambes. Puis retour maison le soir de temps en temps le 52 pour faire un peu de tempo. Porte des Lilas tranquille 39-22 à 16km/h.

 Parcouru : 71km
 Vélo : Casati

18 mai 2006

Aller - Retour pour taffer. Encore gentil pas trop poussé sur le 52. Porte des Lilas à 16km/h 39-22.

 Parcouru : 42,3km

19 mai 2006

Aller-Retour Nanterre pour taffer. Le matin gros zeff dans la tronche, parfois peniblement la plaque. Retour j’ai mis le Spi et en avant 52-16, 35 à 40km/h. Porte des Lilas 20km/h, 39-17.

 Parcouru : 42,3km
 Heures de selle : 1:45:05

Bilan de la semaine
Pas mal roulé cette semaine. Toujours de bonnes sensations. Confiant pour Paris Roubaix, si on allume pas trop, on reste dans les roues, roule intelligement, ça va le faire.

Km de la semaine : 375,4km Depuis Aout 2005 : 7013km

21 au 27 mai

22 mai 2006
Aller-retour Nanterre pour bosser. Gros vent de face pour l’aller. Retour sous Spi. Porte des Lilas 16km/h 39-20. Jambes un peu dures. Bizarre, je n’ai pas roulé dimanche pourtant.

Parcouru : 42.5 km

24 mai 2006
Aller-retour au taf. Meilleures sensations aujourd’hui. Vent ¾ face à face à l’aller avec des rafales. Retour toujours sous Spi sur la grosse. Tous les faux plats montant à bloc 52-16 à 38-40km/h. Porte des Lilas 21km/h 39-16.

Parcouru : 42.5 km
Temps : 1:40:31

26 mai 2006
La même que mercredi, sauf avec un putain de mal de dos genre lumbago. Impossible de relancer en danseuse. Vent ¾ face à face à l’aller. Retour avec vent favorable, faux plats à bloc 52-16 vers les 38-40km/h. Porte des Lilas 21km/h 39-16.

Parcouru : 42.5 km
Temps : 1:39:53
Moyenne : 25.36 km/h

27 mai 2006

Juste un petit aller-retour Bagnolet-Levallois-Paris11-Bagnolet avec le PX10 pour faire tarauder des choses, et acheter qqs gateries pour le PX10 qui va aller à Roubaix. Tige de selle et plateau de 42 pour le pedalier Stronglight. Ils ont encore toutes ces choses chez Alex Singer. J’en reviens pas. J’ai tout fait sur le 45. C’est raide quand on est habitué à mouliner sur le 39.

Parcouru : 30 km

Bilan de la semaine

Pas roulé beaucoup à part pour aller taffer. Le dimanche a sauté cause Salon de Valérie. J’ai gardé les mômes.

Km de la semaine : 157 km
km depuis aout 2005 : 7170 km

28 au 31 mai

28 mai 2006

Je m’étais couché en me disant je vais faire un 200 km tout seul (les gars du club sont dans les Pyrenées), et me suis reveillé déprimé par le temps pour me recoucher.

29 mai 2006

Temps de merde, mais je mets l’Imper et sur la route pour Nanterre. Vent dans la tronche. Je suis sur la route avec le PX10 pour m’y habituer. Heureusement que j’ai mis le 42 dents à l’avant. J’ai les cuisses encore courbaturées du samedi ou j’ai tiré le 45. Grosso modo ça va pas trop mal, j’ai tout de même une moyennne de 25 pour l’aller. Au retour je change d’itineraire à la Porte d’Aubervilliers pour vérifier si le secteur pavé a réellement disparu. Et non il y est encore, je m’étais trompé quand je disais qu’il était plus là. Gros pavé en leger faux plat montant, pas regardé la longueur du secteur, mais il est méchant. J’ai passé dessus à 33km/h et 52-16. Ca secoue, mais ça passe. Pneus trop gonflés. A la sortie mal aux cuisses. Je vais refaire ça maintenant tous les jours en rentrant. Porte des Lilas, à plus tard. Retour vent dans la tronche pareil.

Parcouru : 43,4 km
Temps : 1:46:52
Moyenne : 24,61 km/h

30 mai 2006

Pas mal de déplacements à Paris. 2 montés Porte des Lilas.

Parcouru : ca. 30 km

31 mai 2006

Aller-retour Nanterre pour le taf. Encore échappé à la flotte, en revanche on le croit ou pas, mais j’ai mis le collant d’hiver pour l’aller 5°C. Plein de vent dans la figure. La roue arrière est chez Laurent, j’ai tout fait avec de boyaux de 21 gonflé à 10 kilo. Ca roule pas mal. Porte des Lila entre 20 et 21 km/h 42-24.

Parcouru : 43 km